burningcollection.tv

Lauren Huret et Fragmentin

Une oeuvre d'art générative en ligne, créée à l'origine pour l'espace virtuel du Jeu de Paume à Paris et diffusée en marge de l'exposition "Le Supermarché des images" du 13 février au 14 juin 2020.

Pour le festival DAZ à Zurich, les artistes réactivent le site Internet pendant cinq jours (28.10.-1.11.2020) et présentent l'oeuvre simultanément en ligne et sous forme d'un dispositif immersif de huit projections vidéo au Museum für Gestaltung. Les critères utilisés pour la compilation automatique de l'oeuvre seront adaptés à la sphère médiatique suisse avec de nouveaux thèmes brûlants et non dévoilés.

Les artistes ont ici créé un programme qui sélectionne les cinq vidéos les plus visionnées en temps réel sur une célèbre plateforme en ligne de partage de contenu. La sélection de ces contenus est faite à partir d’un champ sémantique précis que les artistes ont défini au préalable.

À partir de ces cinq sources modifiées par des filtres aléatoires, le logiciel les agrège pour en constituer une unique vidéo, devenant de ce fait complexe et difficile à déchiffrer. Les sources sonores de chaque vidéo ne sont pas modifiées et s’accumulent également, donnant des indices sur les sujets traités. Les artistes maintiennent délibérément secret les thématiques de sélection, et ne les dévoileront qu’en fin de projet.

En parallèle, des captures d’écran de cette vidéo chimérique en constante évolution sont sauvegardées à intervalles réguliers. Sous l’onglet «archive et acquisition», la collection d’images produites permet à l’internaute de consulter ces instantanés et d’en suivre la progression et acheter une ou plusieurs images (édition unique). Celles-ci seront imprimées sur aluminium au format 32 x 18 cm et livrées au visiteur par la poste. Lorsqu’une oeuvre est acquise, elle n’est plus disponible à l’achat pour d’autres visiteurs.

Ces images complexes sont les témoins volontairement indéfinissables de ces contenus audiovisuels regardés à travers le monde par des milliers d’yeux.

On estime à présent que plus de six cent mille heures de vidéos sont mises en ligne par jour sur cette célèbre plateforme et que ce processus consomme une énergie dite « grise » de plus en plus conséquente. Les concrétions de ces vidéos visionnées à grande échelle sont peut-être les traces confuses d’une psyché collective bombardée d’informations souvent discordantes, brûlée ou éblouie par ce constant zeitgeist visuel et sonore. Ces images définissent peut-être en creux les différents univers médiatiques qui nous entourent et qui nous définissent.

L’oeuvre «burningcollection.tv», a priori en contradiction avec les enjeux critiques énoncés, évoque les processus complexes qui consument à la fois nos esprits et les ressources énergétiques de notre monde.

(Fonctione mieux sur desktop et avec firefox ou chrome)

REGARDERRAFRAÎCHIRARCHIVE ET ACQUISITION D'IMAGES

http://www.youtube.com/results?search_query=ecology&sp=CAMSBAgEEAE%253D&gl=EN